Livres
Littérature (en français)
Nos coups de coeur
  • Contes et récits juifs et ukrainiens du pays houtsoule
    Date de parution: 15/06/2018
    Préfacier: Lubomir HOSEJKO/ Postfacier: Dan BEN AMOS
    Nombre de pages: 380
    Les textes contenus dans cet ouvrage ne sont pas ordinaires. Certes, il y est question de bergers et de princesses, de héros vaillants au cœur généreux et de magiciens aux pouvoirs surnaturels. Mais les montagnes des Carpates qui servent de cadre naturel aux exploits de Dovbouch, le bandit houtsoule, là où le fondateur du mouvement hassidique, le Ba’al Shem tov, vient chercher la communion avec Dieu, sont peu ou mal connues et apparaissent nimbées d’un mystère favorisant les projections fantasmées les plus insolites. Pour la première fois, un même ouvrage réunit des récits, contes et légendes traduits du russe, de l’ukrainien, du yiddish et de l’hébreu dans lesquels sont présents à la fois des personnages juifs et ukrainiens (houtsoules). L’ensemble des textes apporte un éclairage original sur les relations entre ces deux peuples. Les récits sont précédés d’une présentation historique.
    PARTIE I - Présentation
    Délimitation historique du pays houtsoule
    La Houtsoulie à l’époque de Dovbouch et du Ba’al Shem Tov
    Le pays houtsoule : lieu de collectes de contes et récits
    La Houtsoulie dans le folklore ukrainien : Fedkovytch, Choukhevytch, Hnatiouk
    Les études folkloriques sur la Houtsoulie ukrainienne avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale
    Les études ethnographiques sur les communautés juives en Houtsoulie
    La Houtsoulie en littérature
    Définition théorique du corpus
    Approche pragmatique et historique du corpus
    Les adjuvants
    Les opposants
    Les Juifs, opposants matériels et adjuvants spirituels
    Les raisins et la feuille : la rencontre de Dovbouch et du Ba’al Shem Tov
    En forme de conclusion

    PARTIE II
    Récits sur les aventures du brigand houtsoule Oleksa Dovbouch et du Ba’al Shem Tov fondateur du hassidisme
    Récits et légendes sur Dovbouch et ses compagnons, les oprychky
    Récits, légendes et poèmes sur la naissance, la vie et la mort de Dovbouch
    Récits et légendes sur le trésor de Dovbouch et les lieux associés à sa mémoire
    Récits et anecdotes sur les Houtsoules et les Juifs
    Récits, légendes et poèmes sur Dovbouch et le Ba’al Shem Tov, le maître du bon nom
    Lire la suite
    Prix : 25,00 €
  • Espace lointain
    sortie le 31/08/2017) 313 pages
    Enfant du Goulag, JAROSLAV MELNIK (Yaroslav Melnyk)est né en 1959 en Ukraine. Il vit à Vilnius depuis une trentaine d’années et il est membre de l’Union des écrivains lituaniens et de celle des écrivains ukrainiens. Il écrit d’ailleurs dans ces deux langues. Il est l’auteur de nombreux romans et nouvelles mêlant science-fiction et conte philosophique dont Espace lointain qui a reçu le prix BBC du livre de l’année en 2013. Ses livres sont traduits en anglais, allemand, russe, italien, croate et esperanto.
    A Mégapolis, les habitants, tous aveugles, circulent grâce à des capteurs électro-acoustiques. Gabr recouvre la vue et découvre une telle misère qu'il pense être sujet à des hallucinations. Le ministère du Contrôle où il se rend diagnostique chez lui une psychose des espaces lointains. A la suite de sa rencontre avec Oksas, chef révolutionnaire, il a des doutes sur la sincérité du ministère.
    J’aime ces nouvelles sensations, je me sens différent. C’est comme si je m’étais réveillé. Je n’ai pas envie de sombrer à nouveau dans le sommeil. Cependant, je ne sais pas comment vivre avec mon nouvel état. J’ai chaque jour plus envie de me servir de mes yeux : c’est tellement plus pratique, plus simple, incomparable avec l’espace proche ! Mais alors, qui suis-je au sein de cette mégapole ? Au sein de l’Union gouvernementale ? Quelle est ma place ? Je ne la trouve pas. »

    Psychose de l’espace lointain ? C’est en tout cas ce qu’affirment les médecins du ministère du Contrôle de l’Union gouvernementale qui examinent Gabr Silk, jeune étudiant brillant qui, dans un monde où la population est aveugle, vient inexplicablement de ressentir de nouvelles et étranges sensations grâce à ses yeux. Car la population de la Mégapole vit dans un « espace proche ». Privée depuis des temps immémoriaux de la vue, on lui a appris que rien ne pouvait exister au-delà de l’endroit où elle vit. Or, en recouvrant la vue, Gabr doit se rendre à l’évidence : s’il n’est pas sujet à des hallucinations, alors il existe un espace lointain et donc la possibilité d’un ailleurs. Un ailleurs d’autant plus attirant lorsqu’il s’aperçoit que la Mégapole n’est qu’un immense empilement de niveaux recouverts de câbles et de tuyaux dans lequel une population de loqueteux vit dans des bunkers crasseux.

    Dès lors, Gabr est placé face à un profond dilemme que viennent encore aggraver ses rencontres avec un groupe de terroristes composés d’anciens voyants que l’Union gouvernementale s’est employée à rendre de nouveau aveugles, puis avec les voyants qui dirigent ce monde. Doit-il dire à ses anciens congénères que leur bonheur est factice, entretenu par leur aveuglement, et donc le briser ? Doit-il détruire ce monde dans lequel les aveugles ne sont, sans le savoir, que des pions au service d’une minorité ? Ou bien, doit-il accepter les choses telles qu’elles sont, abandonner ses proches et rejoindre les voyants ?

    Dystopie vertigineuse et extrêmement bien menée à travers un exercice réussi d’écriture qui mêle récit à la troisième personne, coupures de presses, extraits d’émissions radio ou télédiffusés, fragments de textes interdits par les autorités, articles encyclopédiques et journaux intimes, Espace lointain est une métaphore subtile du monde sécurisé – sécuritaire – dans lequel nous vivons aujourd’hui. Jaroslav Melnik, lui-même fils de déportés au goulag, sait à quel point le glissement du sécuritaire au totalitaire peut-être un mouvement lent, indolore, mais inéluctable. Il parle ici de l’acceptation qui relève moins de l’approbation que du simple désir d’éviter tout inconfort et qui finit par ressembler à un renoncement et, bien entendu, des choix cornéliens face auxquels se trouve le lanceur d’alerte. Enfin – surtout – Melnik n’offre pas de solution définitive et force ainsi le lecteur à se poser lui aussi ces questions inconfortables (ou à les remiser dans un coin perdu de son esprit pour éviter de les regarder en face). Autant dire qu’en ces temps troublés, Espace lointain se révèle être, plus qu’un beau et très réussi roman, un livre salutaire. Yann
    Lire la suite
    Prix : 21,50 €
  • Le Roi de Soufre -Révoltion
    Kyiv, novembre 2013. Alors que l'Ukraine se soulève pour se défaire d'un régime inique, le commissaire Danylo Kalenko poursuit obstinément l'enquête entamée dans la Fiancée noire. La principale suspecte continue de lui échapper tandis qu'autour de lui, son pays bascule dans la violence. Mais quand les meurtres étranges reprennent , le policier, qui se voulait indifférent à la situation politique, sera malgré lui rattrapé par les événements.
    Passionné par l'Ukraine et par la Roumanie, Roman Tijka est aussi l’auteur d'une trilogie fantastique qui puise dans l'histoire de l'Ukraine de 1917 à 1950.

    Cinq ans, presque jour pour jour, après la sortie de “La Fiancée noire”, le tome 2 arrive enfin.
    Mes fidèles lectrices et lecteurs, généralement jamais contents, pourront se plaindre du temps mis à l'écrire. Je leur répondrai qu'ils et elles auront moins longtemps à attendre pour lire le tome 3, “Le Roi de soufre — Comme l'orage”. RR
    Lire la suite
    Prix : 19,50 €
  • Felix Austria
    Format 15 x 23 272 pages- / Date de parution: 04.01.2018
    Traduit par Iryna Dmytrychyn
    « Quelque chose d’immense et d’insaisissable va bientôt prendre une inspiration, s’étirer doucement et se réveiller. »
    Felix Austria se déroule à Stanislaviv, l’actuelle Ivano-Frankivsk, autour de 1900. Nous sommes dans l’une des capitales culturelles de la Galicie, province de l’Empire d’Autriche-Hongrie. La vie de cette paisible ville des confins est vue à travers les yeux d’une jeune femme engagée comme cuisinière dans une famille aisée. Le récit explore les destins entrecroisés de Stefania et Adèle, la domestique et sa maîtresse, empêtrées dans une relation fusionnelle qui tournera mal.
    Dans sa transition vers la modernité, si bien décrite par Musil ou Stefan Zweig, ce monde s’avère à la fois hermétique et incroyablement divers, un brassage d’ethnies, de langues et de religions. À Stanislaviv, les habitants mènent leurs petites affaires : ils éprouvent des amours non partagées, dissimulent leurs secrets dans des armoires, se passionnent pour les sciences ou des spectacles de magie, s’amusent dans les bals et les carnavals. Cependant, malgré sa prospérité et sa stabilité apparentes, cette société porte les ferments de sa propre dissolution.
    Pour Sofia Andrukhovych, le mythe de la Felix Austria (« Autriche heureuse ») évoque un monde disparu, une société tolérante, prospère et multiculturelle. Une plongée dans l’Europe centrale d’avant 1914 – où l’on pressent les bouleversements du siècle à venir.
    Lire la suite
    Prix : 20,00 €
  • Une ville à cœur ouvert
    janvier 2018- broché - 13 x 22 cm - 220 pages
    Durant l’été 1988, Marianna, soprano de l’Opéra de Lviv, est emportée par une balle, lors d’une manifestation de patriotes ukrainiens contre le pouvoir soviétique. Sa fille, encore enfant à l’époque, nous raconte l’histoire de leur famille — à travers quatre générations de femmes qui vivent sous le même toit —, avant et après ce moment-pivot. À l’image de leur ville à l’identité mouvante, les femmes de la famille connaissent des existences contrariées par les renversements politiques, mais aussi par leur propre incapacité à exprimer leurs sentiments. Lumineuse et foisonnante, cette histoire est aussi celle de l’éveil émotionnel, sexuel, artistique et politique d’une jeune fille en quête de sa propre voix qui, à l’instar de son pays, marche vers son émancipation.

    Zanna Sloniowska, ukrainienne d’origine polonaise, est née à Lviv et vit aujourd’hui à Cracovie. Une Ville à cœur ouvert, pour lequel elle a reçu le Conrad Award, est son premier roman.
    Lire la suite
    Prix : 20,00 €
  • Kyiv-Paris
    2018
    Un étudiant se promène dans les rues de Paris et essaie de trouver des parallèles avec de Kyiv, en les parsemant d'anecdotes personnelles. Nostalgique, il compare les deux villes, les deux pays, la France et l'Ukraine, et réfléchit également sur l'amour - l'amour étranger, l'amour charnel et l'amour à distance. ...
    Lire la suite
    Prix : 19,50 €
  • Anthologie du Donbass
    2018 - A venir
    Lire la suite
    Prix : 19,00 €
  • Un demi-siècle de résistance
    2018 - texte à venir
    Lire la suite
    Prix : 24,50 €
  • Contes et récits juifs et ukrainiens du pays houtsoule
    Date de parution: 15/06/2018
    Préfacier: Lubomir HOSEJKO/ Postfacier: Dan BEN AMOS
    Nombre de pages: 380
    Les textes contenus dans cet ouvrage ne sont pas ordinaires. Certes, il y est question de bergers et de princesses, de héros vaillants au cœur généreux et de magiciens aux pouvoirs surnaturels. Mais les montagnes des Carpates qui servent de cadre naturel aux exploits de Dovbouch, le bandit houtsoule, là où le fondateur du mouvement hassidique, le Ba’al Shem tov, vient chercher la communion avec Dieu, sont peu ou mal connues et apparaissent nimbées d’un mystère favorisant les projections fantasmées les plus insolites. Pour la première fois, un même ouvrage réunit des récits, contes et légendes traduits du russe, de l’ukrainien, du yiddish et de l’hébreu dans lesquels sont présents à la fois des personnages juifs et ukrainiens (houtsoules). L’ensemble des textes apporte un éclairage original sur les relations entre ces deux peuples. Les récits sont précédés d’une présentation historique.
    PARTIE I - Présentation
    Délimitation historique du pays houtsoule
    La Houtsoulie à l’époque de Dovbouch et du Ba’al Shem Tov
    Le pays houtsoule : lieu de collectes de contes et récits
    La Houtsoulie dans le folklore ukrainien : Fedkovytch, Choukhevytch, Hnatiouk
    Les études folkloriques sur la Houtsoulie ukrainienne avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale
    Les études ethnographiques sur les communautés juives en Houtsoulie
    La Houtsoulie en littérature
    Définition théorique du corpus
    Approche pragmatique et historique du corpus
    Les adjuvants
    Les opposants
    Les Juifs, opposants matériels et adjuvants spirituels
    Les raisins et la feuille : la rencontre de Dovbouch et du Ba’al Shem Tov
    En forme de conclusion

    PARTIE II
    Récits sur les aventures du brigand houtsoule Oleksa Dovbouch et du Ba’al Shem Tov fondateur du hassidisme
    Récits et légendes sur Dovbouch et ses compagnons, les oprychky
    Récits, légendes et poèmes sur la naissance, la vie et la mort de Dovbouch
    Récits et légendes sur le trésor de Dovbouch et les lieux associés à sa mémoire
    Récits et anecdotes sur les Houtsoules et les Juifs
    Récits, légendes et poèmes sur Dovbouch et le Ba’al Shem Tov, le maître du bon nom
    Lire la suite
    Prix : 25,00 €
  • "À crier dans les ruines"
    Genre : Roman/ 254 pages/ Format : 13 x 20 cm
    Tchernobyl, 1986. Lena et Ivan sont deux adolescents qui s’aiment. Ils vivent dans un pays merveilleux, entre une modernité triomphante et une nature bienveillante. C’est alors qu’un incendie, dans la centrale nucléaire, bouleverse leur destin. Les deux amoureux sont sépares. Lena part avec sa famille en France, convaincue qu’Ivan est mort. Ivan, de son côté, ne peut s’éloigner de la zone, de sa terre qui, même sacrifiée, reste le pays de ses ancêtres. Il attend le retour de sa bien-aimée. Lena grandit dans un pays qui n’est pas le sien. Elle s’efforce d’oublier. Un jour, tout ce qui est enfoui remonte, revient, et elle part retrouver ce qu’elle a quitté vingt ans plus tôt.
    Résumé

    Un premier grand roman sur : l’amour, l’enfance perdue, l’ostalgie, la fin du monde, Tchernobyl, l’Europe, l’Ukraine, les guerres qui défont les peuples et les légendes qui les unissent.
    Biographie
    D'origine ukrainienne, Alexandra Koszelyk est née en 1976. Elle enseigne, en collège, le français, le latin et le grec ancien.
    Lire la suite
    Prix : 19,00 €
  • Donbass
    Parution 5 février 2020 - 288 pages - 155 x 220
    Sur la ligne de front du Donbass, la guerre s’est installée depuis quatre ans et plus grand monde ne se souvient comment elle a commencé.
    L’héroïsme et les grands principes ont depuis longtemps cédé la place à la routine du conflit.
    Mais quand des enfants sont assassinés sauvagement même le Colonel Henrik Kavadze, l’impassible chef de la police locale, perd son flegme.
    Un enquêteur dans le bourbier ukrainien, le thriller du correspondant du Monde à Moscou.
    L'auteur
    Benoît Vitkine est le correspondant du Monde à Moscou. Journaliste depuis quinze ans, il a notamment couvert la guerre dans l’est de l’Ukraine. Donbass est son premier roman
    Lire la suite
    Prix : 18,00 €
  • Un possible voyage
    mai 2020
    Après « Cinq Zinnias pour mon inconnu », saga d’une famille ukrainienne émigrée en France en 1923, Marie-France Clerc, vous invite pour un voyage très particulier en Ukraine...
    - Ne va jamais en Ukraine! Ils sont tous morts! -
    « Ma mère n’est plus de ce monde, mais son interdit m’a longtemps habitée. Impossible voyage! Jusqu’au jour où, n’y tenant plus, j’ai retrouvé à Paris son amie d’enfance, Véra. Toutes deux étaient nées en 1921 dans un sordide camp de réfugiés durant l’émigration de leurs parents vers la France. Véra savait de ma famille bien des choses que j’ignorais... »
    Depuis 1917, le temps a passé! Mais on dit que c’est à la troisième génération de renouer avec le pays perdu de ses ancêtres... « Un possible Voyage », roman-vécu, raconte ces retrouvailles avec une famille inconnue et révèle comment une mémoire amputée par l’exil et soixante-quinze ans de communisme peut redevenir mémoire vivante.
    Mais qu’est-ce que la mémoire, direz-vous? Tel est pourtant l’enjeu de cet « impossible » Voyage en Ukraine.
    « Un possible Voyage » raconte comment une mémoire enterrée peut redevenir mémoire vivante. Ma mère est née en 1921 en Pologne, dans un triste camp de réfugiés durant l’émigration de ses parents vers la France. Chez moi, on ne parlait pas de l’Ukraine, sujet-tabou, objet de tous mes fantasmes. Mais un jour, j’ai retrouvé Véra, l’amie d’enfance de ma mère.
    Une fiction romanesque
    Véra était née dans le même camp, elle savait de ma famille bien des choses que j’ignorais. M’appropriant ses souvenirs au fil de nos rencontres, je les ai mis en récits, je me suis reconstruit, parfois même inventé un passé familial. Par la fiction et la grâce de l’écriture, j’ai apprivoisé mon Ukraine intérieure.
    Où la réalité dépasse la fiction
    Mais qu’advient-il lorsque la construction romanesque rencontre la réalité ? C’est ce que cette aventure vécue m’a permis de découvrir quand j’appris qu’il y avait là-bas en Ukraine, quelqu’un qui m’attendait…
    Lire la suite
    Prix : 18,00 €